Inauguration de l’Auberge Citoyenne

« L’Auberge Citoyenne » : CIP20 trouve un nom !

Le 15 janvier dernier, le restaurant de « CIP20 » a trouvé son nom, pour devenir officiellement « l’Auberge Citoyenne » ! L’occasion de réunir les ami.e.s de notre association (bénévoles, adhérents, salariées et visiteurs) autour d’un buffet salé et sucré, aux saveurs d’ici et d’ailleurs. Verrines d’avocat, houmous, tartes salées, suivies de douceurs orientales, le tout préparé avec cœur (comme toujours !) par nos fabuleuses cuisinières : Bachira, Patricia et Rachida …

Pourquoi ce nom ? Anne-Sophie, chargée administratif et finance de l’association, explique : « Depuis l’ouverture du restaurant, il y a trois ans, les clients, les adhérents, les bénévoles, tout le monde nous faisait la même remarque : le nom « CIP 20 » n’était pas très parlant. En fait, il n’évoquait pas un restaurant ! Et ils avaient raison : à l’origine, « CIP20 », pour « Citoyennes interculturelles de Paris 20 », est le nom que porte l’association. Mais il ne fait pas vraiment penser à un restaurant. Du coup, afficher « « CIP20 » sur la vitrine n’incite pas forcément les gens à entrer pour déjeuner ! »

L’idée fait son chemin chez les adhérents : chacun y va de sa proposition. Au final, une longue liste de noms est soumise au vote en assemblée générale exceptionnelle, en novembre. « L’Auberge Citoyenne », proposée en toute dernière minute, fera l’unanimité !

Mais attention : à « L’Auberge Citoyenne », à part le nom, rien ne change : comme toujours, tout ici est fait maison, uniquement avec des produits frais et de saison !

Pour mémoire, notre association CIP20 a été créée en 2010. Son but était d’amener (ou ramener) vers l’emploi les femmes de notre quartier de Belleville, particulièrement touchées par le chômage et les difficultés d’insertion professionnelle. Ainsi, depuis une dizaine d’années, nous cuisinons collectivement, pour faire vivre le restaurant interculturel, le service traiteur (buffets, cocktails, plateaux-repas…). Autant que nos moyens financiers et humains nous le permettent, nous organisons aussi des ateliers sur l’alimentation et la nutrition, en lien avec les écoles et les habitants du quartier, et participons à des événements locaux : fêtes du quartier, fête des associations, initiatives de femmes, marchés solidaires, repas solidaires, inviter gracieusement des habitants du quartier en difficulté à manger le midi ou sur le temps du salon de thé, etc…

Fin 2019, la fin des emplois-aidés dont nous bénéficiions nous a porté un coup très dur. Et a mis notre restaurant en grave danger financier. Nous avons pu continuer tout de même, en travaillant davantage, grâce aux dons des adhérents et au soutien de la Ville de Paris.

Aujourd’hui, l’Auberge Citoyenne continue donc, et est fière d’afficher enfin son nom … Cependant elle dépend toujours de votre fidélité au restaurant ! Sans votre soutien, elle fermerait ses portes, et laisserait plusieurs femmes du quartier sans emploi. … Alors, continuer à venir partager !!

Plus d’une vingtaine de personnes (la Préfecture, l’EDL, associations, habitants, bénévoles) ont fait le déplacement et savourer les préparations des Citoyennes.

 

Cet article a été écrit avec la collaboration de notre bénévole Sylvie Buy.

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *